genealogie en valais - genealogie en suisse
  Home  |  Login  |  Créer un compte Utilisateur | 1 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.






 

Patronymes de la région


Amacker - Amacker - Barman - Baud - Biollay - Bochatay - Burnier - Chapelet - Chappuis - Chevalley - Cocatrix - Coquoz
Coutaz - D'Angreville - De Bons - Debonnaire - Decaillet - Deferr - Deladoey - Delerse - Dirac - Dubois - Duroux
Gay - Gerfaux - Gex - Gollut - Jordan - Juilland - Lugon - Mettan - Micotti - Morisod - Mottet
Mottier - Mottiez - Paccolat - Pernollet - Pochon - Rappaz - Revaz - Richard - Riche - Rimet - Saillen
Sarrasin - Vesy - Veuillet - Veuthey - Vieux - Voeffray - Vuilloud

 
VOEFFRAY
Famille de Vérossaz et de Salvan

Armoiries:
  D'azur à une couronne d'or surmontée de 3 étoiles à 6 rais du même, rangées en fasce, et soutenue de 4 faces ondées d'argent et de gueules, le tout entouré d'une bordure d'or.

Variation du patronyme au fil des siècles:
Vuifry, Vuifrey,Vuiffrey,Vuifray, Voëffray, Woeffray
Droit de cité:
Vérossaz avant 1800
Salvan avant 1800
St-Maurice
Répertoire des Noms de Famille Suisses, Edition Polygraphique, Zürich 1989
Notices, histoire, personnages, émigration, etc... :
Maurice Voeffray, obtient le droit de cité à St-Maurice en 1576
Jean Claude de Vérossaz. est reçu bourgeois de St-Maurice en 1850
Une famille de même nom apparaît à Salvan dès le 16e siècle, prétendant venir de Dijon.
(Source: Armoirial valaisan)

Dans un acte daté du 28 octobre 1525 conservé aux archives de l'Abbaye de St-Maurice, Mermetus Vuffrey vend à son fils Mauritius deux parcelles de pré et de champ situées dans le territoire des Marécottes (in territorio de Marecotez), au prix de 16 florins petit poids monnaie de Savoie
(Source: CH AASM NOT 000 000 002 0065)

Nom dérivé de l'ancien prénom germanique Wilfredus, Wifredus, Vuiffredus, par les formes Wuiffray employée en 1596, Vuifrey en 1628.
Vieille famille de Vérossaz encore existante, qui apparaît avec Maurice Wuiffray alias Rolet en 1596, et dont plusieurs branches descendirent à Saint-Maurice, notamment Maurice Voeffray, qui adhère à la Confrérie de Saint-Louis en 1791 ; André-Emmanuel, capitaine en 1816 ; Jacques-Joseph-Marie (1810-1860), neveu du précédent, prêtre, professeur à Sion en 1837, curé d'Evolène, Riddes et Port-Valais ; Maurice-Sigismond, frère du précédent, notaire, reçu Bourgeois de Saint-Maurice le 5 mars 1842. A la même date furent aussi admis Jean-Louis et Hyacinthe, puis Jean-Claude en 1850 (400 écus). Un rameau de la famille de Vérossaz a acquis droit de cité à Genève en 1944.

Une Famille Voeffray du Trétien émigre à Détroit, Michigan au début du 20ème siècle et y fait souche.