genealogie en valais - genealogie en suisse
  Home  |  Login  |  Créer un compte Utilisateur | 3 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.






 

Patronymes de la région


Amacker - Amacker - Barman - Baud - Biollay - Bochatay - Burnier - Chapelet - Chappuis - Chevalley - Cocatrix - Coquoz
Coutaz - D'Angreville - De Bons - Debonnaire - Decaillet - Deferr - Deladoey - Delerse - Dirac - Dubois - Duroux
Gay - Gerfaux - Gex - Gollut - Jordan - Juilland - Lugon - Mettan - Micotti - Morisod - Mottet
Mottier - Mottiez - Paccolat - Pernollet - Pochon - Rappaz - Revaz - Richard - Riche - Rimet - Saillen
Sarrasin - Vesy - Veuillet - Veuthey - Vieux - Voeffray - Vuilloud

 
DE BONS

Armoiries:
  
Notices, histoire, personnages, émigration, etc... :
Connue à Bons (aujourd'hui Bons-en-Chablais, Haute-Savoie) au début du XIIIe siècle, cette famille développe plusieurs branches, séparées par la Réforme, la plupart éteintes aujourd'hui. L'une d'elles, installée à Genève à la fin du XVIe siècle  essaime dans le Pays de Gex, en Hollande et dans le Pays de Vaud où elle rejoint une branche dite de Cossonay depuis 1590 (pasteurs, professeurs, officiers, magistrats). Barthélemy, seigneur de Vernand, devient bourgeois de Lausanne en 1688. Une autre branche, fixée à Thonon vers 1569, s'implante en 1621 à Saint-Maurice (magistrats, officiers au service étranger, écrivains); elle est liée par alliances à beaucoup de familles importantes du Valais. Une famille homonyme, mais distincte (Debons) s'est développée à Savièse depuis le XIIIe siècle et a fourni des magistrats et des prêtres.


Charles-Louis deBons,
né le 17.7.1809 à Saint-Maurice, décédé le 1.9.1879 à Saint-Maurice, cath., de Saint-Maurice. Fils de Charles-Joseph et de Catherine Cathany. Marié à Amélie de Rivaz, petite-fille de Charles Emmanuel de Rivaz . Collège de Saint-Maurice (1819-1827), école de droit à Sion (1827-1829), brevets d'avocat et de notaire. Secrétaire d'Etat de 1838 à 1843. Député libéral à la Diète valaisanne, membre de la Constituante de 1839, député au Grand Conseil de 1847 à 1852. Secrétaire d'Etat (1847-1853). Juge au tribunal d'appel (1848-1849). Conseiller d'Etat, B. dirige le Département militaire (1853-1869), l'Instruction publique (1853-1861), puis l'Intérieur (1869-1871). Président du tribunal de district de Saint-Maurice (1872-1877), puis juge instructeur (1877-1879). Fondateur de L'Almanach du Valais (1842). Premier rédacteur du Courrier du Valais (1849-1850). Homme de lettres, il emprunte ses sujets à l'histoire valaisanne.


Bibliographie
-M.-G. Dufour, «Charles-Louis de Bons», in Ann. val., 1946, 1-37, 45-79
-Biner, Autorités VS, 260

(Source: Dictionnaire Historique de la Suisse - DHS)


Notices complémentaires:

Ajoutée par Guy Michel Coquoz, le 24.03.2006  
Famille d’ancienne noblesse chevaleresque. Sa filiation remonte à 1338. Acquit la bourgeoisie de cette ville en 1625. 1 grand-châtelain, juge au Tribunal d’appel et député à la Diète au siècle dernier. Plusieurs officiers au service étranger. Eteinte en 1944.
Source : La Noblesse valaisanne – Michel de PREUX