genealogie en valais - genealogie en suisse
  Home  |  Login  |  Créer un compte Utilisateur | 1 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.






 

Patronymes de la région


Amacker - Amacker - Barman - Baud - Biollay - Bochatay - Burnier - Chapelet - Chappuis - Chevalley - Cocatrix - Coquoz
Coutaz - D'Angreville - De Bons - Debonnaire - Decaillet - Deferr - Deladoey - Delerse - Dirac - Dubois - Duroux
Gay - Gerfaux - Gex - Gollut - Jordan - Juilland - Lugon - Mettan - Micotti - Morisod - Mottet
Mottier - Mottiez - Paccolat - Pernollet - Pochon - Rappaz - Revaz - Richard - Riche - Rimet - Saillen
Sarrasin - Vesy - Veuillet - Veuthey - Vieux - Voeffray - Vuilloud

 
AMACKER
Famille originaire du Haut-Valais dont une branche s'étabilt à St-Maurice avec Joseph qui est reçu bourgeois de Saint-Maurice en 1786.

Armoiries:
  1. D'azur à une arche de pont d'argent reliant 2 maisons d'argent, ouvertes de
sable, à dextre, et l'église avec son clocher aussi d'argent et ouvert de sable, à senestre,
et une champagne de sinople en pointe. (Armorial valaisan.)

2. D'azur au lion passant d'or, armé et lampassé de gueules, sur un promontoire
de sinople en pointe, tenant sur son épaule droite une lance d'argent et arrêtant
de sa patte gauche une boule ou un rocher d'argent au sommet du promontoire,
avec 2 étoiles d'argent en chef. (Armorial valaisan.)
Notices, histoire, personnages, émigration, etc... :
Ancienne famille suisse originaire des cantons du Valais et de Saint-Gall.

Bourgeoise d'Hemberg, de Kappel, de Mogelsberg, de Montaubion-Chardonney, d'Agarn, d'Eischoll, de Saint-Maurice, d'Unterbäch et d'Unterems.

De cette famille agaunoise, il convient de citer:

  • Joseph Antoine, fils Joseph, (1793-1862) participe à la reddition de la forteresse de Huninge en 1815. Il fût sergent major dans la garde Suisse au service de la France, Chevalier de la Légion d'honneur, député au grand-conseil en 1840, conseiller d'état en 1857-1859, Préfet du district de St-Maurice.

Selon l'Armorial valaisan:
Famille d'Eischoll (district de Rarogne) citée dès le XVe siècle, dont une branche s'établit à Saint-Maurice avec Joseph qui y acquit la Bourgeoisie le 24 juin 1786 (1500 florins). Joseph-Antoine (1794-1862), fils du précédent, fut président du Conseil municipal et bourgeoisial 1848-1850, préfet du District, député au Grand Conseil, au Conseil des Etats 1857-1859 ; Hyacinthe, maréchal-forgeron, président du Conseil municipal 1937-1956, député au Grand Conseil, juge de commune.

Une branche établie à Unterbäch a essaimé à Unterems dont elle est devenue bourgeoise en 1914, puis à Oberems en 1938 ; des branches d'Eischoll ont reçu droit de cité à Genève en 1961 et à Horgen (Zurich) la même année.


Notices complémentaires:

Ajoutée par le webmaster, le 11.03.2006  
Selon le dictionnaire historique de la Suisse (DHS)

Amacker, Joseph-Antoine

Né le 3.7.1794 à Saint-Maurice, décédé le 17.3.1862 à Saint-Maurice, cath., de Saint-Maurice. Fils de Joseph et de Marie Barman. Célibataire. Collège de Saint-Maurice. Au service de France dès 1814; compagnie de Kalbermatten en 1816 (garde royale). Chevalier de la Légion d'honneur en 1823. Après le licenciement des régiments suisses (1830), député conservateur à la Diète cantonale, puis au Grand Conseil (1847-1862). Juge au tribunal du dizain de Saint-Maurice. Préfet (1847-1862). Conseiller communal (exécutif) et président de la municipalité et de la bourgeoisie de Saint-Maurice. Conseiller aux Etats (1857-1859). Commandant de bataillon (1857). A. contribua à rétablir la concorde en Valais après les troubles consécutifs aux luttes entre libéraux et conservateurs.